Psychologie mon amour ! Index du Forum
Psychologie mon amour !
Venez partager vos prises de note, pour une meilleure qualité de d'apprentissage !
 
Psychologie mon amour ! Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

TD du 29 Mars NDobo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychologie mon amour ! Index du Forum -> Soyons sérieux -> Psychologie sociale et du travail
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cindy
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2012
Messages: 2

MessagePosté le: Mer 10 Avr - 17:50 (2013)    Sujet du message: TD du 29 Mars NDobo Répondre en citant

  • Texte 3 : « Stéréotypisation et jugeabilité ; comment l'entitativité permet l'extrémisation du jugement concernant les groupes défavorisés » 1999, Morchain et Schadron



1 concepts
Essentialisme : Les gens possédant ce critère se ressemble, notion d'essence en lien avec l'inaltérabilité du critère, non arbitraire.


Entitativité : Critère de Cambpell : Le sort commun des membres, la similitude, la proximité et l'interaction. Amène une forme de saillance facilitant un jugement à leur égard.


Jugeabilité : Un processus, la propriété de règles implicites (appartenant à chacun) qui permettent aux individus de juger. Mécanisme envisager pour dire qu'il ne va pas de soit de recourir aux stéréotypes. Les auteurs suggèrent que les individus s'interrogent toujours sur la validité sociale de leur jugement, c'est à dire qu'elles sont les informations disponible à propos d'un groupe sociale ? Les informations sont-elles pertinentes ? Les informations sont-elles suffisantes ? S’interroger sur la validité de notre jugement, prendre du recul, tout jugement sur une cible n'est pas un jugement spontanée mais une opération complexe qui conduit les gens à être sensible aux aspects méta-informationnels de la situation. Contrairement à l'usage ou à la tradition à propos des stéréotypes, la théorie de la jugeabilité permet de dire que le jugement stéréotypique dépend beaucoup de la présence d'un certain nombre de critère (type, qualité, quantité, pertinence de l'information..).
Tout jugement repose sur des bases cognitives et aussi motivationnelles.
[Devine : Stéréotypes culturels (fruit d'un héritage) : on y adhère ou non]


2 Objet général de la recherche
Comprendre les processus par lesquels les stéréotypes interviennent dans la rationalisation et la justification du sort des groupes défavorisés : Comprendre comment les stéréotypes contribuent à l'évaluation stéréotypique des groupes défavorisés.
La recherche se propose donc d'examiner les mécanismes du jugement social : elle s'appuie sur le jugement stéréotypique, celui-ci pouvant être modulé par les caractéristiques du contexte, c'est à dire la nature de la cible à évaluer, le sort qui lui est réservé. Cette recherche montre que le jugement à propos d'une cible est extrême et exprimé avec confiance lors ce que la cible est entitativisée ou lors ce que l'on possède à propos de cette cible, une théorie biologique. Dans cette condition, le jugement tend à aller dans le sens du sort qui est réservé à la cible.
**Jost et Banaji** théorie du monde juste/injuste ? (Lerner)
3 Objectif des trois recherches réalisés
[Les stéréotypes comportent un contenu et indiquent que les personnes concernées constituent un groupe. « Nous pensons que le jugement stéréotypé ne peut se faire que si le groupe en question paraît doté d'une entitativité, que si les sujet disposent d'une théorie à propos à propos du groupe jugé. Selon nous, l'existence d'une telle théorie, entre autres la croyance en l'existence d'une 'essence' du groupe concerné, rend celui-ci entitatif et donc jugeable. »]
4 Résultats de l'expé 1
Un groupe (entitativisé) est d'autant moins bien jugé quand il a un sort négatif.
5 Résultats de l'expé 2
Un groupe est d'autant moins bien jugé qu'une théorie est disponible et que son sort futur est défavorable. L'appartenance à un groupe stéréotypé fait paraître une personne-cible plus facile à juger.
6 L'expé 3 se distingue-t-elle des deux précédentes ?
Oui dans le sens ou l'axe est mis sur le type de théorie disponible.
7 Résultats de l'expé 3
Quand une théorie est disponible, un groupe dominant est jugé plus positivement qu'un groupe dominé (l'inverse se passe quand il n'y a pas de théorie disponible). Par ailleurs, le fait de disposer d'une théorie amène à estimer les personne-cibles comme plus semblables entre elles que lorsqu'aucune théorie n'est disponible.
8 Les conditions de la stéréotypisation
Confirmation via les 3 expé qu'un groupe est jugé dans le sens de la situation dans laquelle il est placé, particulièrement lorsqu'une théorie constitutive de ce groupe est disponible aux yeux des sujets.
Le développement de la stéréotypisation :
  • Disposer d'une théorie concernant la constitution du groupe, permet une représentation du groupe
  • Le contenu des stéréotypes à tendance à correspondre à la situation sociale dans laquelle se trouve le groupe à propos du quel on fait des stéréotypes :
  1. Utile d'entitativisé un groupe pour mieux justifier le jugement que l'on porte sur lui
  2. L'entitativisation renforce la perception du groupe comme une entité homogène (cf théorie du monde juste/injuste)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 10 Avr - 17:50 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychologie mon amour ! Index du Forum -> Soyons sérieux -> Psychologie sociale et du travail Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom